#Bambino

L'addition est salée pour les étudiants, Bambino apporte un peu de douceur

C’est en se promenant devant l’affiche « avoir 21 ans en 2021, c’est être seule et avoir faim » qu’elle a eu le déclic. Lara Van Cauwenberghe est la co-fondatrice de Bambino (ndlr. Le nouveau nom des restaurants Compagnons). Elle est émue par ce message et décide de venir au secours des étudiants en situation précaire suite à la crise du Covid. 

Bambino, les restaurants de SQ Delta et Bailli, sont à l’arrêt depuis le premier confinement. « On avait beaucoup d’étudiants qui travaillaient dans nos cuisines, on sait que nombre d’entre eux ont perdu leur job et se retrouvent en grande difficulté » raconte-t-elle. 

A 3, la sauce est liée ! 
Leonor de Palacio, fondatrice de "liaisons délicieuses » rejoint Lara dans le projet. Leonor propose des cours de cuisine et est déjà engagée dans des projets solidaires : elle connait la musique. A deux, elles font une petite collecte de fonds dans leur entourage afin d’acheter des matières premières, et mitonnent des plats dans les cuisines des restaurants Bambino SQ fermés.  

La troisième roue de la charrette, c’est la rencontre avec le collectif As Bean, créé par des agro ingénieurs et cuisiniers (lié et soutenu par l’ULB), qui va leur fournir un canal de distribution. As Bean se donne pour mission de rendre l’alimentation durable accessible et distribue des repas solidaires dans la cantine écologique Turbean à l’ULB, une fois par semaine. Leo et Lara distribuent, un deuxième jour chaque semaine, dans cette même cantine, des repas gratuits bio et sains, aux étudiants en situation précaire. 

Avec 9€, on nourrit 3 étudiants
Dans l’assiette on retrouve des ingrédients bio, écologiques et durables. Les étudiants commandent leur repas sur la plateforme, viennent avec leur conteneur (environnement oblige !) et repartent avec un repas complet (dessert compris) gratuit. L’inventivité de l’équipe permet de faire un repas pour 3€/personne. 

Le hachis Parmentier servi la semaine passée par exemple, contient un peu de viande et beaucoup de lentilles. L’apport nutritionnel est meilleur et l’impact écologique s’en ressent. Lara raconte le cas de cette étudiante ébahie devant le fromage gratiné qui recouvre le hachis Parmentier, un luxe qu’elle n’a plus pu s’offrir depuis plusieurs mois. 

Le bouche à oreille tourne et certains étudiants se mettent également à leur prêter main forte en cuisine. L’équipe fournit jusqu’à 100 repas chaque jeudi sur le campus Solbosch de l’ULB.  
Aujourd’hui, Lara et Leo arrivent au bout de leur cagnotte et font appel à la générosité de tous afin de pouvoir acheter des aliments pour les repas solidaires. 


L’alimentation durable c’est parfois dur dur… 
« L’alimentation durable est plus difficile à appliquer, surtout à grande échelle, l’addition est plus salée et l’exécution demande plus de créativité » raconte Lara. Alors elle garde les bonnes habitudes adoptées chez Bambino et est attentive à l’aspect nutritionnel : elle s’approvisionne en bio, fait attention à ne pas sur-cuire les légumes, apporte du goût naturel: jus de citron, herbes fraiches et zeste de citron (rien ne se jette !). 
Ce côté durable est un vrai mode de vie : Lara se déplace à vélo, est aussi végétarienne que possible, n’achète pas de vêtements neufs, fait son potager… 

Pendant ces mois de fermeture, l’équipe Bambino a mitonné de nouveaux projets. Les restaurants Bambino de SQ Bailly et Triomphe vont rouvrir progressivement, et l’équipe va inaugurer leurs nouveaux espaces : à SQ Europe dès qu’on déconfine, ainsi qu’à l’ouverture de SQ Central prochainement (un nouveau format pour ce restaurant ouvert du matin jusque dans la soirée !). 

Un zeste de créativité pour cuisiner durable :  

  • faire sauter les fanes de choux fleurs hachées finement dans huile d’olive avec ail et les ajouter dans une omelette.  
  • récupérer les fanes de carottes, navets, radis pour en faire des pestos. 
  • concocter des bouillons de légumes avec les déchets de ses légumes (tout s’utilise quand c’est bio!) 
  • cuire plusieurs plats dans son four quand on l’allume. 
  • arrêter son four avant la fin de cuisson car il y a toujours une chaleur résiduelle. 
  • remplacer jusqu’à 50% de la farine par de la chapelure de vieux pain (passé au four ou non). 

Avec l’équivalent d’un chèque restaurant, vous pouvez offrir un repas sain bon équilibré complet à 4 étudiants environ… Même un petit don sur la plateforme leetchi met du beurre dans les épinards.

Un trio pour apporter un peu de douceur aux étudiants précaires 

Le collectif As Bean veut informer et inspirer à l’alimentation durable à Bruxelles et ailleurs. Convaincus qu’on peut agir via notre alimentation comme vecteur de transition, ils proposent des repas au campus Solbosch de l’ULB basés sur une alimentation durable accessible : légumes de saison, protéines végétales, production locale et écologique. Ils organisent des événements et apportent des outils concrets pour entrer en transition dans son quotidien.

Leonor de Palacio a créé  Liaisons Délicieuses , des cours de cuisine en ligne ou en physique, pour particuliers ou entreprises (chouette activité de teambuilding !). Depuis des années elle s’engage au niveau social.

Lara Van Cauwenberghe, a profité du confinement et ses talents de food designer pour travailler sur de nouveaux projets pour Bambino , créer des recettes et se former sur les aspects nutritionnels… elle partage une recette archi-simple par jour sur sa page Instagram. On s’en lèche les babines !


Article rédigé par Muriel Van Severen, SQ Louise

Inscrivez-vous à notre newsletter
Votre numéro de téléphone
Réserver une visite
Silversquare Bailli
bailli-chatelain
Reserver une journée test
Silversquare Bailli
Ce site web utilise des cookies pour vous garantir la meilleure expérience possible sur notre site web. En savoir plus